Rav Oury Cherki

L'élection

Transcription de la leçon (pas encore vérifié par le Rav). Publié sur le site du Centre Noachide Mondial



Que signifie l'expression "peuple élu"?

D'emblée, excluons toute idée de racisme, de xénophobie ou de rejet de l'autre. La Thora, pour parler de l'élection du peuple d'Israël, emploie l'expression "Am Ségoula". Si "Am" signifie peuple, "Ségoula" est plus difficile à traduire. Il représente en fait généralement un lieu d'emmagasinement, d'entreposage. A partir de là, l'expression de l'Exode (XIX, 5) "Ségoula mikol haamim" signifierait "réceptacle de ce qu'il y a de meilleur parmi les nations".

Pourquoi faut-il un peuple élu?

L'identité d'Israël se présente comme un réceptacle, vide au départ, et qui se remplit lorsqu'il entre en contact avec les différentes civilisations de la terre, pour permettre la réunification de l'identité humaine. Car depuis la Tour de Babel et l'éclatement de l'identité humaine, il y a de nombreuses manières d'être homme. 70 nations (selon le langage des sages) qui sont autant de possibilités d'assumer l'identité humaine. Le problème est que ces différentes identités ne se rencontrent pas. Un peuple est donc nécessaire pour être au service de l'humanité et permettre cette réunification. C'est cela la mission du peuple d'Israël.

Centre focal d'un grand organisme

C'est déjà lors de l'élection d'Abraham que Dieu lui dit "venivreh'ou beh'a kol michpéh'ot haamaa" (Gen. XII, 3), généralement traduit "par toi seront bénies toutes les familles de la terre". Mais l'expression "venivre'hou beh'a" peut également être traduite "en toi seront marcottées toutes les familles de la terre". Le marcottage est une opération de la viticulture permettant de lier ensemble deux vignes. En d'autres termes, Israël est amené à faire la réunification quasi botanique des différentes entités en une seule. Un centre autour duquel tout serait focalisé et dans lequel chaque nation pourrait se reconnaître. Le japonais se reconnaîtrait ainsi en Israël, de même que le sénégalais, le norvégien, l'hindou, l'américain ou le russe. Chacun aurait son dialogue privilégié avec le peuple universel qui lui transmettrait la parole de Dieu pour lui permettre une élévation à la fois morale et de sainteté.

Au service de sa majesté

L'élection n'est donc certainement pas raciste. Le peuple d'Israël n'est pas supérieur aux autres peuples. Au contraire, il est à leur service! Il s'agit d'une prise de position qui met Israël à part dans l'histoire du monde pour permettre la réussite l'histoire du monde. C'est cela le peuple élu.

כתוב למנהל האתר
כל הזכויות שמורות. Ⓒ תשע"ג (2013)